LA MEMOIRE DE L’ENTREPRISE, UNE MATIERE VIVANTE ET FRAGILE

La mémoire de l’entreprise, c’est ce que l’on choisit de conserver de l’histoire de l’entreprise. 

Contrairement à l’histoire de l’entreprise, la mémoire est sélective. Elle se constitue de tout ce que l’on choisit – parfois involontairement – de garder connu et transmis.

La mémoire d’une entreprise, c’est bien plus qu’un « fil rouge » car elle peut inclure des sections, des pans que l’on souhaiterait ne pas avoir mais que l’on assume comme un fait passé, historique, mais réel.

Comme l’histoire d’une entreprise, sa mémoire est vivante. Il est possible de la perdre totalement. Il est plus difficile de la reconstituer  – AB MEMORIAE s’y emploie – et l’on verse parfois rapidement dans le « story telling », c’est-à-dire dans la fiction accommodante d’un passé.

Chacun peut organiser sa mémoire comme il l’entend, et une entreprise et ses dirigeants n’échappent pas à cette règle. AB MEMORIAE travaille donc de concert avec les responsables de la mémoire de l’entreprise pour la structurer, l’organiser et la restituer à la façon souhaitée et pas une autre. Pour cela il convient de définir ce à quoi doit servir ce travail de mémoire. 

Par ailleurs collecter, sauvegarder et organiser la mémoire d’une entreprise, ce n’est pas forcément l’exposer au grand jour. Il est possible de sauvegarder la mémoire dans l’optique principale de la sauvegarder. Charge ensuite à chaque décideur de sélectionner dans ces archives de mémoires organisées, ce qu’il souhaite et la façon dont il va s’en servir, les exploiter et les valoriser.

Il est possible que certains pans de mémoire soient utilisés à certains moments de la vie de l’entreprise tandis que d’autres tiroirs restent fermés jusqu’au jour où ils trouveront leur utilité et leur pertinence.

La mémoire est fugace : la sauvegarderest un devoir.

« CRÉER UN FILM INTERVIEW DU FONDATEUR EN RETRAITE »