Safran, motoriste français, a racheté en 2018 Zodiac Aerospace ; entreprise elle-même constituée de diverses acquisitions extérieurs, dont Intertechnique, racheté en 1999.

Intertechnique avait elle-même racheté, quelques années auparavant une petite entreprise de quelques centaines de salariés, la SNEC, basée à Bretteville l’Orgueilleuse.

 

Ce nom, SNEC, avait été choisi par ses fondateurs pour figurer en ordre alphabétique juste avant la SNECMA. (Avant l’essor de l’informatique moderne, les annuaires papiers étaient la règle et tout le monde y apparaissait en ordre alphabétique, d’où l’importance d’apparaître avant telle ou telle entité.)

 

Or qu’est devenu la SNECMA ? Et oui, c’est Safran.

 

Quarante ans après une petite rivalité industrielle, ces deux belles entreprises industrielles, la SNEC et la SNECMA ont fini ensemble ; pour le meilleur, naturellement.

 

Pour les passionnés d’histoire et d’aviation, un crochet par le musée Safran s’impose.

« MOTIVER LES SALARIÉS »